vendredi 21 août 2020

Bons moments en Camargue

 

  


Les cas de COVID augmentent, les clusters se développent, les russes nous disent avoir trouvé un vaccin mais on en doute un peu. Et dans ce contexte plus que stressant, on vient de s’offrir pour se détendre, deux jours de tauromachie, aux portes de la Camargue. 

Tout d'abord le mercredi, on s'est retrouvé à St Martin de Crau, avec du bétail du fer de Curé de Valverde pour Thomas et Octavio Chacon.  Après les consignes de sécurité sanitaires, répétées avec force, en particulier le port du masque, les deux maestros firent leur entrée en calèche suivie d’un équipage de chevaux avec cavalier(e)s en costumes locaux.

A la  pique Gabin qui comme toujours nous a donné une part de spectacle. A pied, au capote, Mathieu Guillon et Morenito de Arles et à la musique, la sono de l'organisateur !

Deux vaches tout d’abord, qui n’ont pas vraiment convaincues, en particulier celle de Thomas qui avait une charge assez courte.

Puis vinrent les deux toros, qui comme le veut ce fer se sont montrés compliqués. Chacon lidiant le sien dans son style, bagarreur, vaillant,.... et Thomas, mettant un peu plus d’élégance, imposant un rythme plus suave, cherchant le toque un peu plus lointain. Les deux toreros conclurent par une mort à la deuxième épée, et chacun avec un excellent descabello. Le ganadero pour cette dernière soirée, fit sortir une troisième toro que les deux toreros se sont partagés.

Apéritif avec les acteurs de la soirée et entre passionnés des bêtes à cornes, suivi d’un repas dans un magnifique cadre, tout particulièrement bien aménagé pour l’événement.

En période de disette on comprend bien pourquoi ce type de manifestation connait un tel succès.

Et enfin comme conclusion, en quittant le domaine avec comme horizon les Alpilles baignées de blanc par la clarté de la Lune, on a écouté au loin dans le campo, dans le silence de la nuit étoilée, le râle des toros braves.  A cet instant, non seulement nous étions aux portes de la Camargue, mais nous étions aussi, en train de toucher, celles d'un grand bonheur.

 

Le lendemain Thomas, avec l'accord de l'éleveur, nous a très gentiment invité à le suivre pour une tienta à l’élevage de la famille Turquay. Cinq vaches que se sont partagés Thomas avec à nouveau Octavio Chacon. Les jolies vaches se sont montrées parfois nobles mais ont manqué un peu de fond. Par contre, dans l’intimité de cette ancienne placita, on a apprécié la complicité des deux toreros, dans une ambiance décontractée et avec tout le staff de l'équipe de Thomas.



Bons moments en porte de Camargue.

Prenez soin de vous, y suerte para todos.

 Prochain rendez-vous, toujours en privé, chez Dussau à Aire Sur l’Adour, le 6 Septembre. Réservez cette date 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire