jeudi 9 août 2018

Villeneuve de Marsan


Les oreilles du bonheur



Pour ces arènes intimistes de Villeneuve, le « lleno » aurait ravi le cercle taurin, organisateur sans faille de cette soirée, mais il manquait un petit quart de spectateurs. Sinon, on a échappé à la canicule, on a eu droit à un temps gris, menaçant et le bleu du ciel de ces derniers jours s’est retrouvé sur le costume de Thomas. 

Pour son premier toro, il a montré beaucoup de classe, d’élégance, d’assurance, de sérénité, on a retrouvé son rythme, son temple, des passes suaves qui tiraient le taureau, en particulier à droite. Pour conclure, une belle épée, avec une mort rapide. Du grand Thomas, et deux mouchoirs qui tombent à la présidence.

Le bonheur et la joie éclairent son visage, heureux torero et du coup, heureux supporters.

Dans son jardin, une fois encore il sortira en triomphe, les deux autres toros n’ayant rien apporté de plus.

Il faut rajouter un lot de cornus de belle présentation, un compagnon de cartel pour ce mano à mano, Emlilio de Justo, qui toujours aussi valeureux a obtenu deux trophées à son dernier. Oui, ce fut une belle après-midi pour la tauromachie.

Puis, passage par le cercle taurin où régnait une grosse ambiance. D’ailleurs, il y a toujours des photos de Thomas à ses débuts accrochées aux murs et en les regardant, on a pensé avec quelques amis, au chemin parcouru et forcément on s’est projeté avec confiance sur les chemins à venir.

C’est aussi là, qu’après le « Pobre de Mi », comme d’habitude endiablé, on a eu le privilège d’une visite surprise du torero et de sa cuadrilla. Gracias Maestro.


De bonheur, ces oreilles nous ont rempli.


Suerte para todos.

Ps : pour ceux qui le souhaitent, on se retrouvera le 15 Août à Dax pour un déjeuner convivial d’avant corrida. Pour les modalités pratiques, en cours de préparation, restez connectés….

dimanche 22 juillet 2018

MONT de MARSAN









Beau moment de convivialité au restaurant Les Pyrénées, pour la pena et les Amis de Thomas.



Agréables et conviviales retrouvailles, un peu improvisées la veille, autour d’une bonne table, au Pyrénées.
Ces réunions se soldent chaque fois par des bons moments partagés.





Dans les arènes, ce fut un peu plus tendu. Thomas pour son premier se lança avec deux belles séries, élégantes, puis l’assemblage taureau-matador commença à donner des signes discordants. Mais même à menos (la troisième pique imposée par la présidence doit y être pour quelque chose), on eut encore droit à des belles choses. Vint l’heure de la conclusion et l’épée a failli…Dommage.
Au deuxième le démarrage prometteur nous remit dans l’espoir,… le temps de deux séries, puis le taureau devint compliqué, dangereux, difficile à contrôler dans ses charges. Malgré la belle épée, pas de trophée.
Sinon, on soulignera deux beaux tercios de piques, et pour les banderilles on se souviendra que Manolo a eu chaud aux fesses !

Rendez-vous pour un jour meilleur, à Villeneuve de Marsan, avec notre confiance, notre soutien et nos encouragements car la chance va bien finir par s’inviter et pourquoi pas dans cette arène,  jardin de Thomas.

Après réflexion, on propose finalement comme pour les autres corridas, la possibilité de réserver les places en cliquant ici

Ou appelez Pierrot Lacroix
06 07 89 13 01

Suerte para todos.

lundi 2 juillet 2018

15 Août DAX



Chers amis,

Le calendrier avance, et même si on a l'esprit occupé par La Madeleine de Mont de Marsan, il faut penser à la suite.
Pour Villeneuve de Marsan, on laisse chacun s'organiser. Toutefois, ponctuellement, Pierrot, sur contact téléphonique, peut récupérer des places.

Pour Dax, par contre, il faut réserver avant le15 Juillet.

Pour rappel Corrida du 15 Août à 18h00.
Thomas,  Juan del Alamo, Tomas Campos,
avec des toros de Ana Romero.
Et bien sûr pour la fin des fêtes de Dax "l'Agur".


Les places prévues avec nos Amis de Thomas, sont des Tendidos couverts à environ 56,50 euros

Inscrivez-vous sur Doodle, en cliquant

Ou appelez Pierrot Lacroix.
Pour le réglement, compte-tenu d'une ristourne espérée, il se fera à la remise des places le 15 Août.

Pour toutes précisions supplémentaires vous pouvez contacter :
Pierre Lacroix
100 Ave des Pyrénées
40190 Villeneuve de Marsan
06 07 89 13 01

A trés bientôt.

mercredi 20 juin 2018

Aire sur l’Adour, l’émotion, un an après




Pour débuter cette journée, si chargée en souvenirs et émotions, les membres de la Peña et de l’association des amis de Thomas se sont retrouvés en fin de matinée, pour assister au tentadero avec les trois maestros, Richard Milian, Victor Mendès et Stéphane Fernandez Meca. Joli moment de partage et de transmission entre les trois maestros et les jeunes talents d’Adour Aficion.

L’heure du déjeuner arrivée, tous se sont dirigés vers les  bords de l’Adour pour partager un pique-nique convivial. Victor Mendès nous a honoré de sa présence et nous a fait le plaisir de nous communiquer sa passion au travers de discussions informelles.


Puis Le temps passant, ce fut le moment de rejoindre les arènes pour la corrida de la tarde !
Nous nous installons dans les gradins et attendons les taureaux des ganaderias de Joselito (El Tajo et la Reina). 
La tension monte, les émotions se font plus fortes …, les estomacs se nouent. 
C’est maintenant ! 
Tous, avons une pensée pour Fandiño et pour Thomas. Nous imaginons les sentiments qui l’animent. 
Le bétail de belle présentation dans l’ensemble  a manqué de forces et de fond et s’est vite éteint. La corrida fut décevante mais l’essentiel était tout de même au rendez-vous : l’hommage à Yvan Fandiño.


Donnons nous rendez-vous à Mont de Marsan le 20 juillet prochain pour apprécier à nouveau l’intensité et l'élégance des faenas de Thomas.

jeudi 31 mai 2018

MADRID





Madrid, c'était juste un mauvais rêve.

Je viens de me réveiller, la tête dans le sac, en transpiration. Je ne suis pas bien.
Au départ, c'était un rêve magnifique. Thomas était au cartel de la San Isidro à Madrid. Il avait là une occasion en or pour marquer le mundillo de toute sa classe. Pour nous, c'était un beau déplacement en perspective et, voir toréer notre idole à « Las Ventas », une consécration. Dans mon rêve donc, tout se passait bien. On a retrouvé plein de connaissances, il faut dire que de nombreux aficionados avaient fait le déplacement et en particulier beaucoup de Montois.
Et puis quelques averses sont venues perturber les déplacements dans la capitale espagnole. Le midi à l’apartado, on a fait la queue sous une petite pluie qui finissait par mouiller. Les taureaux  N°3 et 4 que le sort avait réservé à Thomas se présentaient bien. Le numéro 3 s’appelait « Camisita », petite chemisette, alors que la tenue vestimentaire de rigueur était plutôt un pull et un poncho, et le numéro 4 « Avefria » confirmait bien qu’il ne ferait pas chaud. Comme un pressentiment de plus, c’est en sortant du patio des cuadrilla, lorsque j’ai croisé cette grenouille verte dans la rigole devant les arènes que j'aurai dû me méfier. Elle coassait, heureuse de cette ambiance plutôt humide et elle savait que ça allait durer. Mais bon, il nous fallait prendre des forces avant la course de l’après-midi et chacun s’employa à trouver son bonheur dans les nombreux bars et restaurants de la capitale.
A 18h00, après deux coups de tonnerre violents, un déluge s’abattit sur Madrid, la place des arènes se vida en deux minutes, les marchands de souvenirs, après avoir vendu leurs ponchos multicolores, rangeaient sous les plastiques leurs matériels. On commença à s’interroger sur la tenue ou pas de la corrida, mais d’un revers de la main, on a balayé cette inquiétude, en se disant « on est à Madrid, ici on n’annule pas les corridas en raison de la pluie »…
Et puis, en gravissant les escaliers, en rejoignant la place avec toujours une petite pluie, nous avons attendu 19h00. La sono nous a diffusé le message adapté pour nous dire que la corrida était annulée. Énorme, immense déception sous les ponchos, grosses pensées émues et solidaires pour Thomas et sa cuadrilla.
C’est à ce moment-là que je me suis réveillé. Du coup, comme dans un mauvais rêve, je me suis retourné, j’ai recherché le sommeil avec une idée, celle de reprendre mon rêve du début.
Thomas a des contrats, la saison continue, le soleil brillera à nouveau. 
Madrid, c’était juste un mauvais rêve.

mardi 22 mai 2018

Orage à NIMES



Orage à NIMES

Et non les éclairs ne sont pas venus des taureaux, mais de l'orage, à la fin de la corrida.
Les Partido de Résina (ex Romero) qu'on nous avait tant annoncés, furent davantage distraits, que braves. On a senti Thomas à l'aise, élégant toujours, serein, donnant le bon rythme, donc on regrettera bien évidemment l'oreille que pouvait permettre son premier, et qui n'est pas venue. Pourtant à notre niveau on a donné le maximum avec les mouchoirs !!

Sinon bonne route pour tous, le plaisir de se retrouver les amis et la peña, pique-nique très sympa dans un cadre particulièrement agréable, (merci à Clément et Nadine Crouzet pour leur accueil) et les arènes de Nimes, majestueuses, qui obligatoirement  ajoutent de l'émotion aux spectacles, et rappellent l'Oeuvre de ces batisseurs de Romains.

Aprés la corrida, malgré la pluie, bons moments de réconfort, un peu tassés chez le Blond, et pour ceux qui n'avaient pas de navettes ou de taxi à prendre (!) fin de soirée agréable, avec grosse ambiance à la bodega Pablo ROMERO, comme quoi, on n'est pas rancunier!!

Vite, .... MADRID.
Et Mimi scrute le ciel, l'orage ?

Belle tablée pour le pique-nique (photo B. Faget)



lundi 19 mars 2018

Gamarde les bains





Chaud le midi, fraîche l’arène et maudit sabot…..

 



















Belle journée en perspective à Gamarde pour la peña. Tout d’abord parce que c’est notre premier rendez-vous de la saison autour d’une corrida officielle, et parce que ça fait plaisir de se retrouver après cette belle journée de Maurrin, encore présente dans nos esprits et dont on a à nouveau commenté le succès.
Et ce ne sont pas les averses, normales comme à Gamarde et comme en cette saison de giboulées de Mars, qui nous ont arrêtés.
Un grand plaisir donc à se retrouver, avec nos « Amis de Thomas » pour partager un bon moment autour du bar et du repas, au demeurant bien sympathique proposé par l’organisation.
 Chaud le midi.

Et puis vint le moment tant attendu de l’arène.
Et pour Thomas une nouvelle affaire de burladero. En effet, son premier toro se tord le cou dès son entrée contre les planches. Il a fallu le puntiller et le sortir. Le remplaçant, armé  plus large, a permis de belles choses. De belles séries, une belle épée et une oreille. Vivement le second pour confirmer tout ce travail prometteur.
Malgré les belles prestations de Luque, la température a du mal à remonter dans cette salle qui de plus, fait un peu trop résonner la musique. Fraîche l’arène…
Et enfin, voici Barbamarron, le toro (qui n’est pas marron mais noir) de Thomas, celui qui va terminer la tarde. Bon tercio de piques, franches et  propres.  Morenito lui enfonce avec vigueur les deux jeux de banderilles, avec salut. Thomas commence par une série de trois passes cambiadas. Olè,  ça y est, c’est bien parti,  on va voir ce qu’on va voir….
Et puis…. Sur la sortie de la passe suivante, le toro perd son sabot de la patte avant……Patatras……malgré tous les efforts de Thomas pour reprendre la lidia, le comportement du toro n’est plus le même. On échange les regards dans les tribunes, on sait bien que cet évènement est en train de changer la fin de cette après-midi.
Dommage….. Maudit sabot.

Allez, on rentre au chaud, ce sera encore mieux la prochaine fois.