lundi 24 juin 2019

Grande tarde à Saint Sever

 



Et une (à Nimes), et deux (à Vic Fezensac), et trois (à St Sever),
Et q…… la suite est à écrire,…..

C’est par un chaud soleil que l’on se retrouva, la peña et les Amis, vers midi du côté des arènes. Rafraîchissement de rigueur pour tous, puis déjeuner de l’organisation sur place. Vint ensuite en attendant 18h la période de récupération. Heureusement que le site à St Sever offre pas mal de coins d’ombre sous les arbres.  On en a profité.
Après avoir pris place dans la chaude arène, au demeurant quasi complète pour cette affiche, le spectacle pouvait commencer.

Thomas accueillit son premier taureau de Victoriano del Rio, par un beau travail à la cape, mise en suerte au cheval par chicuelinas,  deux piques et il  offrit un quite à Clemente. Il commença sa lidia par deux cambiadas fort réussies et avec changement de mains. Il cita deux fois de loin le toro qui répondit bien chaque fois aux invitations. La musique, belle musique à St Sever, se fit entendre. Ces cites de loin que Thomas nous fait de plus en plus souvent, quand les toros le permettent, sont des moments appréciés, car ils sont une bonne occasion de montrer et de mettre en valeur le toro. Il enchaîna ensuite de belles séries à droite comme à gauche, avec un toro complice, franc et qui resta motivé jusqu’à la  fin. Les arènes étaient conquises.  Thomas heureux sur le sable de cette arène termina son travail, par deux redondos. 
L’épée fut puissante et pleine, et les nombreux mouchoirs s’agitèrent ; deux oreilles !!!
Il arrive à Thomas de croiser des bons taureaux, celui-ci nommé « Pudoroso » en était un.

Pour son deuxième, un toro plus charpenté que le premier, du fer de Cortés, il ne donna qu’une pique. Pour les banderilles c’est Mathieu Guillon, el Monteño qui se fit remarquer par deux belles paires. Ce qui permit à Thomas de l’inviter à saluer. Symbole…..
Ensuite Thomas se mit à genoux au milieu de l’arène pour démarrer sa lidia, en faisant quelques passes comme ça. Dans les tribunes ça stresse !!!! Ce taureau fut aussi un bon collaborateur, d’ailleurs on eut droit à trois séries de naturelles régulières et enchaînées qui déclenchèrent les « Ollé ». Du beau travail, décontracté, confiant, esthétique, toujours élégant. A nouveau, quel bon moment on a passé. Une oreille vint récompenser cette prestation, ce qui donna l’occasion à Thomas d’engager son deuxième tour de piste devant une assemblée conquise et heureuse. Excellente période pour lui, donc pour nous aussi.

Et Castella ? Il nous a offert un régal de tauromachie, de décontraction, de gestes justes, précis et synchronisés, une complicité extraordinaire avec ses taureaux. Il s’agit bien d’une figura. 
Pour des aficionados comme nous, des après-midis comme celle-ci, ça nous motive jusqu'à la fin de la temporada, quoiqu’il arrive !!!
A noter d’ailleurs que l’ensemble du lot des taureaux a été de grande qualité ce qui permit au ganadero de faire le tour d’honneur avec les matadors en fin de corrida.
Sortie en triomphe de Thomas avec Castella à ses cotés.

Maintenant destination Le Pérou pour deux contrats, et  retour pour La Madeleine de Mont de Marsan: le mercredi 17 juillet.

Suerte à lui, là-bas et suerte ici, para todos.

lundi 10 juin 2019

Les deux oreilles de Vic !




Un samedi comme on les aime surtout quand il succède à un vendredi nîmois comme celui du 7 juin !

Une fin de semaine à trois oreilles, quel bonheur.

Deux toros de Cebada Gago, numéros 20 et 24, impressionnants et braves pour Thomas.
Sur son premier, Thomas nous a offert de belles séries à droite, a cité de loin et nous a transporté avec une série de naturelles de toute beauté, la musique a renforcé l'intensité de ces instants magiques. Le tout s'achevant par une épée entière parfaite.
Le deuxième de cinq ans et demi armé de cornes acérées, blanches et coiffées de noires à leur extrémité permit de donner quelques belles séries à droite. Toro mobile et jouant bien à droite mais sans engagement à gauche. Une nouvelle épée entière qui elle aussi montra l'engagement, la volonté et le courage de Thomas.

A la sortie des Arènes, nous nous sommes retrouvés pour savourer et partager ce moment de bonheur, d'émotion, d'intensité... ce pour quoi nous venons à chaque fois, encore et toujours !

Suerte par todos et rendez-vous le dimanche 23 juin prochain à Saint Sever.

samedi 8 juin 2019

Nîmes: une oreille qui en vaut deux
























La journée commença par des retrouvailles  au « mazet » de Clément, juste avant Nimes. Le mazet c’est un petit mas, avec de l’espace, le jardin, la vigne, des arbres,….. Celui-ci est typique, coquet, un de ces endroits où l’on aime à se retrouver. D’ailleurs à écouter Clément, il respire de beaucoup de souvenirs depuis plusieurs générations. Merci donc à lui et à Nadine de nous offrir ce cadre pour notre casse-croûte.
Puis direction les Arènes, la majuscule, c’est volontaire tant elles sont impressionnantes et grandioses. Par contre, à 18h00, à notre arrivée on a été accueilli par une averse grandiose elle aussi et tout le monde a sorti le poncho. « Tout le monde » c’est une demi-arène, dommage pour ce cartel français.
Ciel bleu pour le costume de Thomas et gris pour le ciel au-dessus de nos têtes.
Le premier toro de Thomas, le N°15, un castagno de belle présentation, a vite donné des signes positifs. Accueilli à la cape par deux largas à genoux, il a été très vaillant au cheval. A noter que l’ensemble de ces toros a été particulièrement brave au cheval. Des toros de l’élevage « El torero » qui ont globalement bien servi les toreros !
Thomas fit ensuite un brindis aux Footeux de Nîmes, Renaut Ripart, celui qui célébre chacun de ses buts du geste du torero. L’ambiance est montée. A la muleta, il a accueilli le toro par 3 cambiadas forts réussies, la dernière, bien serrée. Et de suite la musique. L’ambiance est encore montée dans les arènes. Enfin il a cité par deux fois le toro qui lui a bien répondu depuis une distance d’une demi-arène, dans la longueur bien entendu. Re-ambiance.
Ce toro valeureux et Thomas inspiré en parfaite harmonie, ont surtout fait, plutôt sur la corne droite, des enchaînements magnifiques, pour une lidia relâchée, prenante, esthétique et technique à la fois. De très belles choses. C’était merveilleux, réussi. Le premier coup d’épée profond et en place a conclu cette Grande prestation. Les mouchoirs unanimes se sont agités, une oreille, une vuelta au toro, et pas de deuxième oreille ? Pourquoi ? Le monsieur du palco dans son costume strict a sûrement trouvé qu’il manquait quelque chose. Quoi ? Mystère et bronca pour lui. Quel dommage pour le torero mais aussi pour l’éleveur.
A son deuxième on a vu de belles choses et aussi une belle épée, les mouchoirs à nouveau se sont agités, mais là non plus pas d’oreille, et le public conquis par Thomas lui demanda un salut au tiers largement mérité. Nîmes a aimé Thomas. Elle restera une date importante de cette temporada.
Suerte para VIC et para todos.

vendredi 17 mai 2019

Prochains RDV



7/6 NIMES
Elevage de  El Torero
Thomas Joubert, Thomas Dufau, Juan Leal

Départ en co-voiturage
Pique-nique comme l'année dernière dab$ns le jardin de nos amis Nadine et Clément qui nous accueillent à nouveau. LA peña s'occuppe d'acheter le nécessaire.
Le soir aprés la corrida, apéro chez le Blond , ...et quartier libre.

8/6 VIC-FEZENSAC
Elevage Cebada Gago
Octavio Chacon, Ruben Pinar, Thomas Dufau

Compte tenu de la proximité et des habitudes de chacun, pas d'organisation particulière.

23/6  SAINT SEVER
Elevage de Victoriano Del Rio
Sébastien Castella, Thomas Dufau, Clemente

On prévoit un repas le midi à la peña organisatrice, située à proximité des arènes.
S'inscrire rapidement sur le doodle correspondant en cliquant ici.
A noter que pour la corrida la peña dispose de trois places (s'adresser à Pierrot)

17/7 MONT de MARSAN
Elevage de La Quinta
Daniel Luque, Emilio de Justo, Thomas Dufau

Comme traditionnellement pour le midi, on prévoit de se retrouver au restaurant " Les Pyrénées"  pour un apéro/ repas.
Inscrivez-vous en cliquant là.
Pour les places, compte tenu du fait que beaucoup ont des abonnements, chacun se débrouillera. Si problème contacter directement Pierrot.

21/7 TYROSSE
Elevage José Luis Pereda- La Dehesilla
Daniel Luque, Thomas Dufau, Tomas Campos

Pour les places de corrida inscrivez-vous sur le doodle en cliquant à cet endroit.
Compte tenu de cette date dans la période des fêtes de Mont de Marsan, on ne prévoit pas de déjeuner en commun pour le midi.

6/8 VILLENEUVE de MARSAN
Elevage Dos Hermanas, Piedras Rojas (Laugier)
Ruben Pinar, Thomas Dufau, Dorian Canton

Pour les places de corridas et pour ceux qui sont éloignés, vous pouvez réserver en appelant Pierrot.
Rien de prévu pour le midi, mais réservez votre soirée au cerecle Taurin:  bebidas, tapas et ambiance.

Pour toutes les sorties et repas, bien évidemment on retrouvera nos amis de l'association des amis de Thomas.

Pour contacter Pierrot: 06 07 89 13 01

A trés vite.


jeudi 16 mai 2019

Madrid : les quintaux de La Quinta.





Pour ce rendez-vous tant attendu, il régnait chez l’ensemble des soutiens de Thomas qui avait pu faire le déplacement à Madrid une grosse envie et une grande impatience.
Coté météo, on était rassuré, on peut dire que face au chaud soleil sur le béton de Las Ventas, nous n’avons pas vu trace de pluie, mais par contre nous avons eu bien chaud.
Pour ceux qui sont arrivés assez tôt, l’apartado a permis de percevoir les caractéristiques de ce lot de La Quinta : du beau bétail, bien présenté en poids et en cornes. Le sorteo avait désigné pour Thomas deux exemplaires bien « costauds », dont un annoncé à 637kg ! Du lourd.
Après ce moment privilégié dans cette arène mythique, l’estomac nous rappela à nos obligations très basiques mais combien essentielles et plaisantes pour un bon aficionado de la peña, à savoir se restaurer. Le tout fut réglé au petit restau d’à côté, où l’on commence à nous connaitre et qui nous sert, entre autres tapas, des oreilles de cochon grillées, croquantes, craquantes,… je ne vous dis pas! En plus des oreilles comme mise en bouche, pour nous aficionados, quoi de plus adapté !!!
A 19h00 les choses sérieuses commencent. Devant 13 000 spectateurs enregistrés et les caméras de Canal + (visiblement on passe bien à la télé) Thomas défile de marine profond et or, vêtu. Pour son premier toro, il choisit de l’accueillir à puerta gayola. Le bestiau rentre sans forcer l’allure, mais l’accueil est réussi et le public salue ce geste osé et généreux. Il charge bien au tercio de piques. Puis Thomas commence la lidia par deux séries de naturelles, puis deux droitières. Il insiste encore à gauche, mais le toro devient rapidement désordonné et de moins en moins mobile donc moins coopératif. Il est temps d’abréger pour Thomas qui conclut à la troisième épée, après avis.
Pour son deuxième, le fameux gros de cinq ans et demi, que dire? Il était joli pour les photographes et les bouchers, mais bien évidemment, avec un tel poids, il s’est éteint très vite, ne laissant pas d’option à notre torero qui a pourtant bien insisté pour le faire participer au spectacle. La mise à mort d’une entière particulièrement efficace achève ce combat et cette soirée sans oreille.
On a connu et apprécié des La Quinta plus sveltes et donc avec plus de gaz. Du coup, à  la sortie les commentaires allaient bon train sur la présentation des taureaux demandée par l’Empresa et par les vétérinaires de Madrid. Pourvu que leurs critères de sélection, ne s’approchent pas trop de ceux qui, chez nous, font la réputation des comices agricoles pour les bœufs gras de Chalosse et de Bazas !!

Allez, pour Pentecôte, à Nimes et à Vic, ça ira mieux !!!
Suerte Torero, y suerte para todos.



mercredi 24 avril 2019

Et une nouvelle date pour Thomas: TYROSSE




Réservez vite cette date sur vos agendas:
Le dimanche 21 Juillet Thomas sera au cartel de cette arène.
Il sera accompagné de Daniel Luque, d'un troisième à désigner pour affronter des toros que l'on connaît déjà dans la région.

Oui je sais, c'est le dimanche des fêtes de Mont de Marsan. C'est bien pour ça, réservez cette date!
Belle ambiance pour ces fêtes.

Et à propos de Mont de Marsan, la semaine prochaine on vous informe de notre programme pour le mercredi 17 jour de la corrida de Thomas.

Il y a peu d'inscriptions pour Nimes et pour Vic, n'hésitez pas à le faire.

A bientôt et suerte para todos

dimanche 7 avril 2019

Vilain temps sur St Martin de Crau
























Vilain temps le samedi :
Là, on parle de la météo, une pluie battante, incessante. En passant par Nîmes, on a bien compris que ça faisait beaucoup d’eau. Alors ce fut une demi-surprise lorsqu’à notre arrivée on apprit que la corrida était annulée et repoussée au lendemain matin.
Du coup, dans l’ambiance donnée par les bandas on a pris un petit remontant, puis un bon repas dans un site quasi désert. Dommage…. L’après-midi fut consacrée aux visites des sites magnifiques de ce coin de Camargue, et le soir pour se réchauffer nous nous sommes retrouvés à Arles, Place du forum, au « Bistrot arlésien » chez Chico Léal pour une belle soirée de gourmandises. On y a retrouvé le cercle taurin de Villeneuve, et même Thomas avec sa cuadrilla pour un bon moment de convivialité. 
Vilain temps le dimanche :
Là on ne parle pas de la météo qui s'était bien arrangée, mais de ce qui s’est passé dans les arènes.
Les Toros de Yonnet étaient magnifiques de présentation, tous dépassaient largement la demi tonne, sûrement trop lourds pour le travail à la muleta. Globalement tous allaient au cheval de bon cœur et en particulier un quatre piques pour le troisième.
A son premier taureau Thomas hérita d’un exemplaire qui après trois piques avait du mal à se lancer. Avec témérité et persévérance, il s’employa pourtant  à le faire rentrer dans la muleta et à le faire enchaîner. Il y parvint en arrachant quelques belles séries en particulier de la main droite. Après une belle épée, on s’attendait à voir un mouchoir tomber de la présidence, d’autant que le public par une pétition unanime demandait cette oreille. Hé bien non ! Même si au palco on a bien vu des discussions s’engager avec un assesseur, le président n’a pas récompensé l’engagement et le travail de Thomas. C’était pourtant l’oreille du public. On dira qu’à partir de moment-là, la fête a été gâchée.
Très vilain temps pour cet épisode.
A son deuxième, particulièrement bien reçu à la cape, et après une grosse pique, on revit le dur labeur engagé par Thomas pour sortir quelques séries de ce gros de 570kg. En vain. Une mort trop longue malgré une (deuxième) épée parfaitement en place dans la croix et de la déception dans le camp Dufau pour cette sortie à St Martin de Crau.
Ça ira mieux la prochaine fois….
Quoi d’autre : deux puertas gayolas pour Gomez del Pilar, aucune oreille distribuée et le triste silence de la musique…
Et encore : forte participation des supporters de Thomas dans les arènes : ceux bien sûr de la peña et des Amis de Thomas, ceux de Villeneuve de Marsan, de Roquefort et nos amis Nîmois.

Et pendant qu’on était là-bas, Mont de Marsan annonçait ses cartels. Thomas sera de la première corrida avec des toros de La Quinta (encore,  comme il aura à Madrid et à Nîmes) et au cartel son collègue de Sanlucar de Barrameda, Emilio de Justo et Daniel Luque. Réservez cette date du mercredi 17 Juillet et prévoyez pour le midi. On devrait se retrouver comme d’habitude, pour un déjeuner ensemble avant la corrida.

Suerte para todos.