mardi 23 novembre 2021

Belle journée au Fréche

 


Plus de cent personnes ont répondu favorablement à l’invitation des deux associations qui soutiennent Thomas (les Amis de Thomas et la peña) réunies pour l’occasion. 

Le succès de cette journée qui nous a permis en cette saison hivernale de nous retrouver à domicile, au Fréche, autour d’un repas avec Thomas, montre bien l’intérêt d’une telle manifestation que l'on pourrait qualifier de familiale.

Il faut féliciter et remercier les bénévoles qui en cuisine, au bar et en salle nous ont gâté. Le bouillon nous a réchauffé, le plat avec poule, farce, sauces et légumes nous a ravi, et un succulent et délicieux dessert au chocolat particulièrement bien présenté nous a régalé. Le vin de Marquestau a chauffé l’ambiance et l’Armagnac a clôturé ce bon moment passé ensemble.

Thomas était bien présent à nos côtés, toujours disponible comme à son habitude et Sarah a fait une entrée remarquée avec le petit Roméo. Grand merci à eux.

Oui, ce fut une belle journée !

Prochain rendez-vous : l’assemblée générale de notre peña que nous vous proposerons bientôt, avec le tirage au sort de la tombola et ses nombreux lots.

Suerte para todos et soyez prudents,  le virus rôde encore.

Grosse concentration en cuisine



mardi 16 novembre 2021

Bienvenue à Roméo DUFAU

 

Roméo Dufau est arrivé dans le foyer de Thomas, Sarah et Alma.

Il comble de bonheur ses parents et grands-parents.

Félicitations aux parents pour le « choix du roi », fille puis garçon.

Qu’ils soient assurés que tous nos vœux de bonheur les accompagnent.

Roméo devient naturellement un nouveau membre pour notre peña!

A dimanche au Fréche.

 

Suerte à Roméo y a todos.

lundi 25 octobre 2021

Et si on se retrouvait pour passer un bon moment au Fréche ?

 

On est à la fin de saison. La pandémie nous a privé depuis quelques temps de ces bons moments où l’on peut discuter autour d’un verre, d’une soupe bien chaude, d’un repas sympa, enfin… se retrouver entre nous.

C’est pourquoi les deux associations qui soutiennent Thomas, la Peña et les Amis de Thomas, ont décidé de s’associer pour vous proposer une journée conviviale d'automne.

Nous vous proposons pour 20 euros un menu avec :

-        - potage,

-        - poule au pot avec légumes,

-        - salade, fromage,

-      -   dessert et

-        - café avec une « goutte » d’Armagnac,

-        vin compris.

Cela se passera dans la salle des fêtes au Fréche, le dimanche 21 Novembre autour de midi. Et en attendant la soupe, un apéritif est proposé à prix coutant !!!

Thomas sera avec nous et nous fera partager son ressenti de cette temporada 2021.

Venez nombreux.

Inscription obligatoire avant le 18 Novembre, aux numéros suivants :

Pierrot Lacoix : 0607891301

Domi Mugica : 0607897557

Le pass sanitaire vous sera demandé à l’entrée de la salle.

 


dimanche 19 septembre 2021

Captieux : agréable festival

 

En ce samedi pluvieux, il fallait être courageux pour braver les averses et aller à Captieux voir ce festival de fin de saison. Et en plus, beaucoup de spectateurs s’étaient « mouillés »  le matin à la manifestation de Mont de Marsan pour défendre et sauver les traditions de notre coin du Sud-Ouest.

Et  justement en termes de tradition ce festival tombait bien: ce fut une belle après-midi, une vraie réussite.

Tout d’abord cette éclaircie qui apparut juste à 16h30 et qui dura pendant tout le festival.

Ensuite on a profité de l’ambiance type « festival », dans cet écrin à la dimension humaine que sont les arènes de Captieux,… C’est agréable, c’est sympa, on a l’impression d’une communion entre aficionados qu’on ne trouve pas dans les corridas officielles. Et puis Captieux c’est une arène qui compte dans notre région car les organisateurs savent perpétuer la convivialité. C'est pour ça qu’on y vient et qu’on y reviendra.

Au-delà de cette agréable atmosphère, on a vu des toros et des toreros et en particulier notre Thomas. Commençant l’après-midi avec un novillo de beau gabarit mais qui se montra un peu faible du train avant, il fit une faena calme et épurée et tua d’une demi-épée. On a vu aussi Dorian Canton qui fit une dernière révision de belle facture, avant sa corrida du lendemain à Aire. On a vu Yon Lamothe, très à l’aise (en particulier à genoux !) devant un toro de La Espera qui n’avait qu’une idée en tête : celle de garder les cornes dans la muleta. Et d’ailleurs après un bruissement dans le callejon, ce toro fut gracié. Félicitations à l’éleveur Jean François Majesté. Et enfin face au dernier et toujours bon toro de ce fer prometteur, on a apprécié l’envie de Clément Hargous.

Belle démonstration à Captieux de la valeur et de l’importance de nos traditions taurines.

Suerte para todos.



dimanche 12 septembre 2021

Déception à Dax

 




Dax dernière course de la temporada de Thomas : on l’attendait avec plein d’espoir, on l’a vécu avec beaucoup de déception.

Tout d’abord les Predrazas plutôt lourds, s’éteignant progressivement et pour certains cherchant les planches. On retiendra malgré tout, les bons N° 2 et 3.

Donc pour Thomas, justement ce deuxième, Huracan, 567kg, accueilli gentiment à la cape, il fut vaillant aux piques en particulier sur la première, avec une belle poussée.

Après un salut au public Thomas débuta la faena en le citant de loin avec deux belles séries à droite lançant la musique. Trois séries à gauche avec calme et avec du temps pour que le toro souffle, et retour à droite pour quelques autres séries. Puis vint la mise à mort avec sûr, au moins une oreille à la clé. Mais la première épée ne rentra pas, la deuxième à moitié. Après plusieurs coups de descabello, le deuxième avis tomba en même temps que le toro. Pas d’épée, pas de trophée !

On attendit donc le deuxième, le N° 49 de 587 kg. Celui-ci s’employa à la cavalerie, pilotée par Nicolas Bertoli, en la renversant par deux fois. D’ailleurs pour la troisième pique, Thomas mis le toro en suerte à l’opposé du cheval, le faisant traverser toute l’arène. Emotion et applaudissements à Nico. Ensuite salut aux banderilleros pour Abraham et Manolo.  Puis Thomas commença par des cambiadas en milieu de piste et des séries, à droite et à gauche. Mais pour finir, encore une fois l’épée manqua et le descabello dura.

Maigre consolation, aucune première épée de l’après-midi n’a tué, d’ailleurs aucun trophée n’a été distribué.

Décevante après-midi donc pour les amoureux de ce fer et décevante aussi pour nous.

Courage pour Thomas, qu’il compte sur notre soutien et nos encouragements et avec Luisito il sait qu’il lui reste à travailler en particulier la mise à mort.

Prochaine sortie pour Thomas à la fiesta campera de Captieux. C’est samedi prochain le 18 à 16h30.

Suerte para todos.



lundi 6 septembre 2021

Bayonne: Encore une belle oreille

 

Après Istres, on a eu plaisir à se retrouver dans ces arènes de Bayonne, dont le sol était encore marqué par le bleu de la Goyesque de la veille.

Et heureux de retrouver Thomas en habit de lumière pour cet après-midi au format particulier, puisque six toreros allaient affronter six taureaux de deux élevages différents.

Le sorteo avait réservé à Thomas qui passait en deuxième position, un toro de l’élevage Conde de Mayalde. Bien présenté et armé très large, il fit une entrée remarquée et dynamique.

Réception par farol à la cape, puis deux piques et aux banderilles, un salut pour Manolo de los Reyes.

A la muleta, début à genoux au milieu de la piste, suivi d’une série à droite particulièrement bien enroulée déclenchant l’envoi de la musique. Ensuite vinrent des séries très douces et calmes des deux mains, la gauche étant aujourd’hui particulièrement suave et esthétique. Thomas était à l’aise, fixant un tempo posé, serein et assuré à sa faena.

Le taureau faiblissant, la mise à mort s’annonçait et c’est la deuxième épée entière, qui acheva cette belle prestation, qu’une oreille vint reconnaitre. Moment très heureux et savouré sur notre banc.

Pour la suite de la corrida, on retiendra aussi au cinquième toro la prestation du jeune matador Colombo qui réveilla le public en particulier aux banderilles.  Par contre, autant Thomas est dans la recherche artistique et la mise en avant du toro par la douceur, l’élégance et la classe, autant Colombo est dans l’engagement et le spectacle. Quel que soit le style du toreo présenté, le torero mérite le respect et la considération, il en faut pour tous les goûts, le public d’ailleurs l’indiqua par son enthousiasme.

Enfin pour nous, gens de la peña, heureux et satisfaits, on termina la soirée sur les bords de la Nive et l’on se souviendra longtemps de la saveur de ce « Glouck » mexicain qu’il est si rare de trouver à Bayonne !

Rendez-vous samedi prochain à Dax pour les Pedrazas de Yeltes.

 




mardi 3 août 2021

Istres : à l’épée, les oreilles échappées.

 

Après sa "dure" prestation de Mont de Marsan, ce n’est que le vendredi que Thomas considérant être suffisamment rétabli, a officialisé sa participation à Istres.

C’est donc sous un ciel bleu à souhait, dans cette moderne arène du Palio que Thomas se retrouva au paséo pour ce défi ganadero entre des fers voisins, celui de Concha y Sierra qui fêtait ses 150 ans d’existence, et celui de Margé qu’on ne présente plus.

En tant que chef de lidia Thomas eut l’honneur d’ouvrir l’après-midi avec un toro de Concha y Sierra très mobile. Passé l’inquiétude de sa guérison à la cuisse on vit Thomas à l’aise qui enchaina deux séries droitières pour lancer la musique. Belles séries aussi à gauche avec un très réussi changement de mains dans le mouvement. Des manoletinas pour finir et une dernière passe au ralenti, nous ont remplis d’admiration pour ce joli travail que la deuxième épée acheva. Une oreille.

Le deuxième, donc du fer de Margé, était dynamique. Après un accueil au capote à genoux, puis deux piques plus tard et des banderilles avec salut de Mathieu Guillon, le toro se présentait toujours bien. Brindis de Thomas à la famille Margé et voilà lancée la faena par des cambiadas bien serrées en milieu de piste. C’était un bon toro qui tardait à se lancer de loin mais qui ensuite restait dans la muleta, ce qui permit à Thomas de nous offrir de très belles séries à droite comme à gauche recueillant l’adhésion et le soutien de tout le public. A comparer aux deux plus jeunes compañeros de cartel, courageux mais parfois brouillons, Thomas démontrait sa maturité, dominant son toro, avec toujours son élégance assurée. Fin à droite sans épée, pas de doute ce toro qui tournait bien, (récompensé d’une vuelta al toro) nous offrirait deux oreilles. Mais voilà, l’épée a failli,….

Et notre déception fut à la hauteur de nos espoirs contrariés. Quel bel après-midi c’eût pu être. Dommage.

Sinon ce sont les toros de Margé qui sortirent vainqueurs de ce défi mais ceux de Concha n’ont pas démérité loin de là. On a vu six bons toros.

Rendez-vous à Bayonne, le 4 Septembre.

Suerte para todos.