vendredi 17 août 2018

DAX




Dommage,

De l’émotion, oui pour l’Agur.
Des étincelles et de la lumière, oui pour le feu d’artifice.
Mais pour la corrida, dans les arènes, pas grand-chose de tout ça.

De façon générale, des taureaux lourds, avec peu de charge, plutôt faibles. D’ailleurs Morenito a couché son toro sur un « planté de banderilles », il est vrai puissant !

Pour débuter, Thomas hérite du plus lourd du lot : 545kg dont 45 de trop ! De belles séries à droite, mais vite le manque de mobilité et de charge se fait sentir. Une épée qui rentre bien, la pétition d’oreille qui se lance, mais qui n’ira pas très loin, dommage.

A son deuxième, le plus léger du lot 480kg,  on retrouve de la dynamique et donc de l’espoir, malheureusement une boiterie, le fera changer. Et rebelote avec le sobrero, trop lourd lui, de 25kg, qui ne va pas vraiment permettre  de s'exprimer pleinement. Encore de belles séries à droite, puis... plus grand-chose,  enfin très efficace descabello. Re-dommage.

Enfin, pour info, le public a été plus prompt à sortir les foulards pour l’Incantada (façon allez les bleus et blanc de l'Aviron Bayonnais) jouée avant l’Agur, plutôt que les mouchoirs pour les toreros.

Prochain RDV ? à voir

Suerte para todos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire