vendredi 17 août 2018

DAX




Dommage,

De l’émotion, oui pour l’Agur.
Des étincelles et de la lumière, oui pour le feu d’artifice.
Mais pour la corrida, dans les arènes, pas grand-chose de tout ça.

De façon générale, des taureaux lourds, avec peu de charge, plutôt faibles. D’ailleurs Morenito a couché son toro sur un « planté de banderilles », il est vrai puissant !

Pour débuter, Thomas hérite du plus lourd du lot : 545kg dont 45 de trop ! De belles séries à droite, mais vite le manque de mobilité et de charge se fait sentir. Une épée qui rentre bien, la pétition d’oreille qui se lance, mais qui n’ira pas très loin, dommage.

A son deuxième, le plus léger du lot 480kg,  on retrouve de la dynamique et donc de l’espoir, malheureusement une boiterie, le fera changer. Et rebelote avec le sobrero, trop lourd lui, de 25kg, qui ne va pas vraiment permettre  de s'exprimer pleinement. Encore de belles séries à droite, puis... plus grand-chose,  enfin très efficace descabello. Re-dommage.

Enfin, pour info, le public a été plus prompt à sortir les foulards pour l’Incantada (façon allez les bleus et blanc de l'Aviron Bayonnais) jouée avant l’Agur, plutôt que les mouchoirs pour les toreros.

Prochain RDV ? à voir

Suerte para todos.

jeudi 9 août 2018

Villeneuve de Marsan


Les oreilles du bonheur



Pour ces arènes intimistes de Villeneuve, le « lleno » aurait ravi le cercle taurin, organisateur sans faille de cette soirée, mais il manquait un petit quart de spectateurs. Sinon, on a échappé à la canicule, on a eu droit à un temps gris, menaçant et le bleu du ciel de ces derniers jours s’est retrouvé sur le costume de Thomas. 

Pour son premier toro, il a montré beaucoup de classe, d’élégance, d’assurance, de sérénité, on a retrouvé son rythme, son temple, des passes suaves qui tiraient le taureau, en particulier à droite. Pour conclure, une belle épée, avec une mort rapide. Du grand Thomas, et deux mouchoirs qui tombent à la présidence.

Le bonheur et la joie éclairent son visage, heureux torero et du coup, heureux supporters.

Dans son jardin, une fois encore il sortira en triomphe, les deux autres toros n’ayant rien apporté de plus.

Il faut rajouter un lot de cornus de belle présentation, un compagnon de cartel pour ce mano à mano, Emlilio de Justo, qui toujours aussi valeureux a obtenu deux trophées à son dernier. Oui, ce fut une belle après-midi pour la tauromachie.

Puis, passage par le cercle taurin où régnait une grosse ambiance. D’ailleurs, il y a toujours des photos de Thomas à ses débuts accrochées aux murs et en les regardant, on a pensé avec quelques amis, au chemin parcouru et forcément on s’est projeté avec confiance sur les chemins à venir.

C’est aussi là, qu’après le « Pobre de Mi », comme d’habitude endiablé, on a eu le privilège d’une visite surprise du torero et de sa cuadrilla. Gracias Maestro.


De bonheur, ces oreilles nous ont rempli.


Suerte para todos.

Ps : pour ceux qui le souhaitent, on se retrouvera le 15 Août à Dax pour un déjeuner convivial d’avant corrida. Pour les modalités pratiques, en cours de préparation, restez connectés….